Blog

October 7, 2017

Comment éviter la gueule de bois?

Au lendemain d’une soirée trop arrosée, vous vous êtes réveillé avec un mal de tête et l’estomac en charpies. Vous avez la bouche sèche et pâteuse, les nausées ou l’envie de vomir, la diarrhée ou selles anormales. C’est sûr que vous avez la gueule de bois, mais comment y remédier ?

Causes et manifestations de la gueule de bois

La gueule de bois est le plus souvent occasionnée par un abus d’alcool, plus particulièrement, lorsque vous consommez des alcools bon marché. L’organisme se dégrade progressivement, car ces genres d’alcools sont souvent riches en méthanol, un composant chimique utilisé dans l’industrie. La teneur de méthanol contenu dans les alcools permet de classer les boissons alcooliques en fonction de leur capacité à donner plus ou moins la « gueule de bois ». Par exemple, une ivresse due à la vodka est souvent moins douloureuse qu’une au brandy. Il y a également l’action de l’acétaldéhyde. Les alcools non assimilables par l’organisme sont dégradés par le foie en acétaldéhyde, une substance trente fois plus toxique que l’alcool. Elle est généralement transformée en acétate, lequel est ensuite « brûlé ». L’acétaldéhyde s’accumule lorsque les capacités du foie sont dépassées par la quantité absorbée. Alors, la gueule de bois s’installe. N’oublions pas que l’alcool se propage dans tout notre corps par l’intermédiaire du sang.

Divers malaises apparaissent : somnolence, soif intense, sensibilité au bruit ou à la lumière. Les maux de tête qui sont souvent le premier symptôme de la gueule de bois, proviennent de la dilatation des vaisseaux sanguins induite par l’alcool et des pertes d’eau. Pour évacuer les toxines, les reins éliminent de l’eau (augmentation du volume d’urine et déshydratation). Les douleurs gastriques et des vomissements sont généralement dus aux différentes enzymes provenant de la transformation de l’alcool par le foie.

evider-gueule-de-bois

Comment éviter et soulager la gueule de bois ?

Pour avoir une gueule de bois moins douloureuse, il faut choisir l’alcool à faible teneur de méthanol. Prenez des alcools de bonne qualité. Soulignons que le méthanol peut être utilisé comme carburant par certaines voitures de course. Vous pouvez essayer d’évitez la gueule de bois en agrémentant votre consommation de jus de fruits. Le fructose, sucre naturel, contenu dans les fruits facilite la transformation de l’alcool ainsi que son élimination. Le miel fait également partie des aliments qui possèdent le plus de fructose. Manger des tartines de miel, par exemple, peut soulager votre estomac et vous redonner de l’énergie. Prenez du paracétamol (et non de l’aspirine) avant de vous coucher. La prise d’un cachet au réveil sera moins efficace. Un bon sommeil réparateur est utile.

Si vous envisager de faire un excès d’alcool lors d’une soirée, il faut manger léger. Préférez les aliments végétaux, et buvez beaucoup d’eau et de tisane. Boire de l’eau permet d’accélérer l’élimination de l’alcool. En effet, l’alcool déshydrate. Prenez donc plusieurs verres d’eau pendant et après votre excès d’alcool (au moins 1 litre d’eau). Buvez du jus pas très acides, comme le jus d’orange, une tisane à la menthe, au gingembre ou à la camomille. Le lendemain de votre cuite, mangez léger surtout avec des aliments végétaux, des bouillons de légumes, des jus de fruits. Evitez les aliments gras, la friture.